Le contrôle des portions comme solution

Energy Drinks Europe (EDE) s’engage à promouvoir des solutions pertinentes et tient à souligner l’importance du contrôle des portions auprès des consommateurs, du régulateur et du grand public.

Une canette de 250 ml de boisson énergisante contient la même quantité de sucre qu’un verre de jus de pomme, de jus d’orange ou qu’un soda classique du même volume. Les données scientifiques sont sans équivoque : Des tailles de portions réduites pour les aliments riches en calories et pour les boissons sucrées constitueraient la mesure la plus efficace pour lutter contre l’obésité et le surpoids, et auraient un impact bien plus significatif que les mesures d’ordre fiscal ou les restrictions d’autre nature pour répondre aux enjeux alimentaires.

De récentes études ont démontré que proposer des portions de petites tailles a un effet « normalisant », qui mène les consommateurs à privilégier les portions de petites tailles face aux grandes car la taille des petites portions est perçue comme novatrice et plus adaptée (« les petites portions deviennent la nouvelle norme »).

Une boisson énergisante standard de 250 ml contient près de 80 milligrammes de caféine. D’après les conclusions de l’Autorité Européenne de Sécurité des Aliments (EFSA), un apport de 75 à 80 milligrammes de caféine par portion suffirait à atteindre l’effet fonctionnel des boissons énergisantes. De ce fait, pour tout aliment caféiné, la dose idéale de caféine est d’environ 80 milligrammes. Les membres d’EDE sont convaincus que le contrôle des portions sur l’ensemble des produits alimentaires est une solution adaptée et efficace pour relever les défis alimentaires.